Remorque et solivage

Après une longue attente la remorque est enfin arrivée ! C’est une remorque plateau, ce qui veut dire pas de garde boue à contourner lors des travaux.

RemorqueLa remorque que l’on a choisi est une Bryan James Trailers Cargo (R.U.) de 5 x 2,25m pour une hauteur de 60cm. Elle fait 830 kg, avec un timon démontable, elle peut supporter 3,5 tonnes.

Nous l’avons acheté un peu plus de 5000€. La remorque est le plus gros investissement de la Tiny. Il faut donc prendre le temps de bien la choisir !   (Il existe des fabricants en France.)
Il n’a pas été aisé de la manipuler jusqu’à son emplacement. On a dû utiliser un système de cordes et poulies pour décupler notre force sur les derniers mètres. On se demande ce que ça va être quand la Tiny house sera dessus. 3,5 tonnes à bouger c’est pas 830kg.

Solivage3Nous avons observé notre remorque sous tous les angles avant de s’attaquer au solivage. Il nous fallait trouver le moyen idéal pour le fixer à la remorque.

croquis-solivage

Le solivage a été assemblé entièrement avant d’être fixé à la remorque. La mesure des diagonale nous a permis de vérifier si il était d’équerre. Les nombreux points de fixation de la remorque nous ont facilité l’ancrage du solivage.

Solivage2Solivage1

Premier carnet de bord vidéo.

Ça y’est la première vidéo réalisée par Nielsen est en ligne. On y parle des valeurs, pourquoi on fait ce projet, de la préparation, et évidemment les débuts des travaux !
La remorque n’est arrivée que le lendemain de la finalisation de cette vidéo, donc pour le gros œuvre, rendez-vous au prochain épisode !

Installation de l’atelier

La première semaine est dédiée à la finition des plans et à l’installation de notre atelier pour s’abriter de la pluie.

On utilise une tente militaire de Laurent pour notre atelier. On décide de remplacer la toile par des panneaux de plexiglass pour avoir plus de lumière. On peut ainsi profiter de la luminosité lors des journées ensoleillées.

Les panneaux de plexi sont récupérés, on passe donc beaucoup de temps à nettoyer les crottes de mouettes et à boucher les trous. On fixe des liteaux de bois sur l’armature métallique de la tente avec du fil de fer. On peut ensuite visser les panneaux. L’armature sera ensuite contre-ventée avec des traverses et des sangles.

Atelier-Fini

On construit notre établi, toujours avec de la récupération : Un vieux plancher, des chutes d’OSB…

On fabrique les pieds avec du bois d’ossature et on intègre à notre table des compartiments pour le petit outillage, les vis et pour l’évacuation des copeaux de bois.

install_atelierOn rend visite à Daniel, qui a dessiné notre ossature sur un logiciel professionnel, et a pu nous sortir les plans côtés de notre Tiny. Ces plans nous feront gagner beaucoup de temps lors de la construction des murs et du toit. Il a aussi pu nous apporter ses compétences en construction pour nous assurer d’avoir une petite maison étanche.

Makathon sur la transition

Le 9 et 10 octobres ont eu lieu les Roumics (Rencontres OUvertes du Multimédia et de l’Internet Citoyen et Solidaire), sur le thème de la transition!MaquettePol et Thomas ont animé un Makathon sur le thème des Tiny Houses : Réalisation d’une maquette échelle 1/5 & tracé de plans au sol à l’échelle 1.

L’ossature de la maquette a été entièrement réalisée avec du bois de palettes (dégauchis, rabotés et délignés). Les panneaux ont été découpés avec une découpe laser (merci au fabricarium de polytech!)

Le projet des mouettes, c’est parti

17 septembre
Ça s’est décidé il y a deux mois : le projet de construire une Tiny House Open Source à Argelès-sur-Mer!

Nous inaugurons le blog aujourd’hui, et nous le mettrons à jour régulièrement pour que vous puissiez vivre cette aventure avec nous.

La Tiny est esquissée et la remorque est commandée. Début du chantier prévue le 02 novembre ! Mais en attendant, gros programme : modélisation 3D, maquette et entraînement sur les machines bois pour Pol et Thomas.

à bientôt pour la suite!